En 1939, à l’aube de la Seconde Guerre mondiale, le Père Anthony Sylla (Missionnaires Oblats de Marie Immaculée), prêtre résidant, invita ses paroissiens à rassembler des pierres des champs pour bâtir un lieu consacré aux prières pour la paix dans le monde. Le lieu en question fut établi sur une petite colline à l’ouest de l’église. Étant architecte, le Père Sylla entreprit de construire une grotte évoquant la grotte de Lourdes, en France, d’où son nom Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes.

Le premier pèlerinage eut lieu en 1941, auquel participèrent environ 2000 personnes.

Le 14 août, une veillée célébrant la fête de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie a lieu, incluant une messe, le rosaire vivant et une procession aux chandelles qui se déroule jusqu’au sommet de la colline, avec arrêts à trois stations principales. La première station se trouve à la statue de l’ange commémorant les soldats morts au combat, la seconde à la statue de « La Pietà » et la troisième à la statue de l’ange commémorant les pionniers qui ont construit la grotte avec le père Sylla. Le lieu comprend également des statues de Saint Antoine, de Sainte Bernadette et de la Sainte Vierge Marie. Quatre autres statues produites en Italie ont récemment été ajoutées : Sainte Jeanne Beretta Molla, le Père Anthony Sylla, Sainte Mère Teresa et Saint Jean Paul II.

Le site est constitué de milliers de pierres et de plusieurs sentiers et allées. Il est accessible à longueur d’année et ne manque jamais de charme, peu importe la saison — réveil de la végétation au printemps, couleurs des fleurs en été, paysage d’automne, manteau de neige en hiver, etc.

Des milliers de visiteurs ont visité l’endroit, que ce soit pour méditer, pour prier, pour demander l’intervention de la Sainte Vierge, ou par simple curiosité. Des visiteurs de partout au monde ont signé le livre d’or de la petite église. Ce lieu, situé dans le tout petit village de Rama, en Saskatchewan, est tout simplement remarquable.