Quartier Petit Champlain

Québec, Quebec

Neighbourhood

Introduction

Le Quartier Petit Champlain est reconnu comme un des plus beaux sites du Vieux-Québec. Situé au pied de la falaise sous le Château Frontenac, ce quartier, avec son cachet authentique, est un «must» quand on vient à Québec. Particulièrement féeriques en hiver, légendaires pour les milliers de lumières sous la neige, les rues piétonnières bordées de boutiques et bistros sympathiques offrent une ambiance des plus romantiques en toutes saisons.

Événements et festivals

Tout au long de l’année le Quartier Petit Champlain mise sur des événements qui sauront plaire aux gens d’ici et d’ailleurs. Avec ses deux magnifiques parcs (parc Félix-Leclerc et parc Petit Champlain) qui sont des lieux de rassemblement par excellence en toutes saisons, toutes les occasions sont bonnes pour en profiter pour y faire des événements.

En décembre, petits et grands peuvent venir rencontrer le Père Noël et se faire prendre en photo avec lui gratuitement ou bien se réchauffer près des foyers extérieurs.

En janvier et février, lors du Carnaval de Québec, les deux parcs ainsi que les rues du Quartier Petit Champlain vous offrent un parcours de sculptures de glace ainsi que trois fins de semaine d’activités pour toute la famille (les rues Carnavalesque).

Dès le mois d’avril, c’est le début de l’installation du pavoisement printanier, boules lumineuses dans les deux parcs, lumières suspendues dans les rues, aménagements de fleurs dans tout le quartier.

En juin, un parcours des terrasses gourmandes vient souligner l’ouverture des terrasses du quartier.

Pour une deuxième année consécutive, «Les Passages Insolites» s’installent dans le Quartier Petit Champlain du 2 juillet au 2 novembre. Découvrez 12 installations ludiques et intrigantes créées par des artistes en arts visuels et des collectifs en architecture, qui questionnent notre rapport au monde et à l’espace urbain.

Cette année, du mois d’août au mois d’octobre, la Coopérative fêtera ses 30 ans et une foule d’activités sera au rendez-vous, dont la 11ième édition de la Nuit des Galeries. Le 19 septembre, de 18h à 23h, plus d’une vingtaine de galeries ouvrent leurs portes afin d’offrir bouchées et cocktail aux visiteurs et amateurs d’art.
En octobre, les décors d’Halloween s’installent tranquillement en attendant les sapins illuminés qui arriveront en novembre pour accueillir la neige.

Il ne faut surtout pas oublier que les boutiques membres de la Coopérative sont ouvertes à l’année, des gens sympathiques sont au rendez-vous à chaque jour pour vous faire vivre une expérience unique et inoubliable.

Histoire

Au XVIIe siècle, la rue du Petit-Champlain n’était qu’un sentier qui menait à la fontaine de Champlain. C’est en 1688 que le petit sentier devient la rue des Meulles qui tire son nom de Jacques de Meulles, intendant de la Nouvelle-France de 1682 à 1686. En 1792, la rue De Meulles est inscrite au recensement sous le nom de rue Champlain, puis sur une carte datant de 1874, on retrouve la Petite rue Champlain pour ne pas confondre avec la Grande rue Champlain.

Au XIXe siècle, durant la grande famine en Irlande, beaucoup d’Irlandais immigrent au Canada et trouvent du travail dans les chantiers maritimes de la Ville de Québec. Ils s’établissent dans la rue Champlain à Cap-Blanc, dans la rue du Cul-de-Sac et dans la Petite rue Champlain. Ils appelaient celle-ci la rue « Little Champlain Street », et au fil du temps les francophones traduisirent littéralement ce terme en « rue du Petit-Champlain ». Vers 1960, la dénomination de la rue prit officiellement le nom qu’on lui connaît aujourd’hui.

Les pêcheurs, les débardeurs et les employés des chantiers maritimes adoptent l’endroit et y érigent leurs maisons. Entre 1725 et 1760, toutes les maisons doivent être reconstruites en pierre, afin de prévenir les feux. Puis, un peu plus tard, au cours des années 1770, on construit un escalier de bois au bout de la rue pour faciliter l’accès au quartier. Vers 1830, il fait bon vivre dans cet endroit recherché, aux maisons bien entretenues et bien décorées. Par la suite, et ce, jusqu’à la fin du 19e siècle, la rue devient le refuge des familles ouvrières irlandaises qui pratiquent les activités portuaires et la construction navale. Les activités fluviales accusent cependant, au 20e siècle, une baisse importante. On délaisse la rue, et les habitants qui demeurent sur place s’appauvrissent inexorablement. En 1960, la rue se trouve pratiquement à l’abandon. On recouvre alors les maisons de tôle, afin de cacher les pierres délabrées. Seuls de petits artisans décident de venir y installer leur atelier, car le prix du loyer est minime.

Au milieu des années 1970, une grande pauvreté atrophie le quartier. C’est à cette époque que deux entrepreneurs, Gerry Paris, homme d’affaires, et Jacques DeBlois, architecte, décident d’acheter quelques immeubles du quartier et de leur faire subir une cure de rajeunissement. En 1982, les deux hommes souhaitent acquérir d’autres immeubles, mais ne disposent pas des liquidités nécessaires. Ils s’associent donc avec la SODICC, aujourd’hui la SODEC, en cédant à l’organisme 51 % des parts.

En 1985, les actionnaires ont l’opportunité de vendre les immeubles à des investisseurs américains. C’est à ce moment qu’une cinquantaine d’artisans et de commerçants du quartier se regroupent pour acheter le parc immobilier. Ils signent la charte qui donnera naissance à une coopérative de producteurs le 25 novembre 1985. Grâce à l’appui financier de la Société de développement des coopératives (SDC), de la Mutuelle des fonctionnaires et de Desjardins, la coopérative est en mesure d’acquérir le parc immobilier, ce qui veut dire que les membres se retrouvent copropriétaires. La Coopérative se heurte malheureusement à des difficultés financières en 1987. La SDC lui vient en aide, en lui offrant une personne ressource pour effectuer le redressement.

Aujourd’hui, la Coopérative a retrouvé sa santé financière et jouit même d’une prospérité notable. Elle joue le rôle de gestionnaire du parc immobilier, tout en veillant au développement commercial du quartier. Elle peut ainsi contrôler l’environnement commercial par l’entremise du prix du loyer et de la diversité des produits en plus d’investir dans le parc immobilier et dans le développement commercial à la fois. Ce double rôle s’avère une force inestimable dont jouissent peu d’artères commerciales.

Aménagement

Le Quartier Petit Champlain repose au pied du Cap Diamant, composé de rues étroites (la rue du Petit-Champlain, la rue Sous-le-Fort, la rue du Cul-de-Sac, une partie de la rue Notre-Dame et du boulevard Champlain) dont les maisons à l’ouest sur la rue du Petit-Champlain longent la falaise. Les rues piétonnes font de ce quartier un endroit unique, les gens peuvent prendre le temps de se promener ou se gâter.

La Coopérative du Quartier Petit Champlain détient 27 immeubles dont elle assure la pérennité depuis 1985. C’est une cinquantaine de commerces et une quarantaine de locataires résidentiels.

Dans le Quartier Petit Champlain, vous y retrouverez deux magnifiques parcs, dont le parc Félix Leclerc et le parc Petit Champlain qui sont des lieux de rassemblement par excellence en toutes saisons.

Le Théâtre Petit Champlain est à lui seul un lieu de rassemblement culturel. En mars 2015, la ministre Hélène David a annoncé une subvention de plus de 1,2 M$ pour le réaménagement du Théâtre Petit Champlain.

Mme David a déclaré : « Le Théâtre Petit Champlain joue un rôle essentiel et déterminant auprès, notamment, des artistes émergents de la chanson d’expression francophone. Le fait de s’y produire est d’ailleurs devenu un rituel d’entrée dans le métier. Notre gouvernement poursuit son appui indéfectible à cet important vecteur identitaire et économique qu’est la culture en annonçant cet investissement qui permettra d’assurer la conservation de ce lieu culturel mythique au Québec. »

Accessibilité

Que ce soit en autocar, en voiture, en vélo, à pied, en autobus ou via le traversier Québec/Lévis, tous les chemins mènent au Quartier Petit Champlain. Pour les sportifs, le célèbre escalier Casse-Cou et la côte de la Montagne sauront vous satisfaire et pour les gens à mobilité réduite ou qui aiment se faire gâter, le funiculaire du Vieux-Québec se fera un plaisir de vous faire arriver au Quartier Petit Champlain en quelques minutes!

Démographie

Le Quartier Petit Champlain accueille chaque année plus de 2 millions de visiteurs.  Au Quartier Petit Champlain on y retrouve des gens de tous les âges, les écoliers y viennent pour apprendre l’histoire de ce magnifique quartier, les jeunes familles y viennent pour magasiner, se promener et prennent le temps de s’amuser avec leurs enfants dans le parc Félix-Leclerc. Les amoureux de tous les âges aiment se promener dans ce lieu romantique en toute saison. Pour les gens d’affaires, c’est l’endroit par excellence pour un dîner dans l’un des restaurants au cachet unique.

Autres commentaires

La Coopérative du Quartier Petit Champlain a pour objet de fournir à ses membres des locaux et des services pour que chacun puisse y exploiter son entreprise. Elle s’est également fixée comme mission de protéger et de promouvoir l’aspect touristique, commercial et culturel du quartier. La coopérative fête ses 30 ans! Il s’agit d’une réussite unique de mise en valeur de son aspect historique et de son développement commercial au sein du marché local.

 

Carte: http://www.quartierpetitchamplain.com/renseignements/carte-du-quartier/

Références: www.quartierpetitchamplain.com